L’EVEIL

yoga

Pour ce premier post, je voulais aborder les rituels du matin concernant le réveil. Mes élèves me demandent souvent quelles sont les bonnes habitudes à prendre pour commencer au mieux sa journée. Pour ma part, la première chose que je fais c’est aller aux toilettes, puis voici les cinq rituels que je fais quotidiennement : 

1 – NAULI 

Appelé en bon français le « barattage abdominal », Nauli consiste, dans une rétention poumons vides, à rentrer le ventre dans un premier temps, puis plus tard à force de pratique de produire un mouvement rotatif de la partie centrale de l’abdomen.

Nauli fait partie de ces techniques ancestrales aux bienfaits très nombreux : procure un massage vigoureux des organes situés dans la région abdominale (estomac, intestins, foie, rate, pancréas et vésicule biliaire), stimule le feu digestif, élimine la constipation et le mucus des intestins, accélère les échanges gazeux du fait de la rétention à poumons vides, stimule le cœur et la circulation sanguine, stimule l’irrigation cérébrale, … et enfin le Chakra du nombril Swadhisthana est relié au nez – si vous pratiquez Nauli, vous constaterez un besoin de vous moucher quelques minutes plus tard et/ou la sensation que les fosses nasales se débouchent. Il y a aussi un état de bien-être, voir légèrement euphorique.

Pratique : Prenez une inspiration profonde par le nez, suivie d’une expiration par la bouche pour vider complètement les poumons. Les poumons vides, rentrez le menton dans la poitrine, puis rentrez le ventre et contractez de façon à avoir cette impression que l’estomac remonte dans la cage thoracique. Restez ainsi quelques secondes puis relâchez en vous redressant et en inspirant par le nez. Vous pouvez le pratiquer sur une série de trois à cinq. Préférez le faire le matin, et toujours à jeun.

Depuis que je pratique Nauli, je n’ai plus de problèmes intestinaux et j’ai asséché légèrement, car tonifié par cet exercice quotidien, la zone abdominale.

Après ça, je mets l’eau à chauffer pour mon futur thé et pendant ce temps je commence à m’attaquer aux trois premiers kriyas, rituels de nettoyage : 

2 – DANTA DHAUTI

Le classique nettoyage des dents est préconisé dans l’Ayurvéda dès le réveil. Il vous permettra de vous débarrasser des bactéries qui ont pullulé pendant la nuit dans votre bouche. Ainsi vous les recrachez plutôt que de les avaler et emmener la mauvaise haleine de la bouche à l’estomac.

Pratique : Brossage des dents et gencives  avec l’huile de noix de coco, puis un dentifrice ayurvédique. En cas d’absence de brosse à dents, utilisez votre index.

3 – HRID DHAUTI, nettoyage de la langue.

Ce nettoyage, comme celui des dents et gencives permet de vous débarrasser au maximum des bactéries et autres impuretés possibles par l’extérieur de votre corps et non par ingestion.

Pratique : Il se fait par frottis de la langue avec un gratte-langue (en forme de U), ou sinon une cuillère ou une spatule. Vous pouvez aussi brosser votre langue avec votre brosse à dents. Attention pas plus d’une fois par jour, à raison de trois frottis sur la langue : à droite, au centre et à gauche, jamais plus !

4 – NETI, nettoyage du nez

Neti est une technique qui permet de rincer et nettoyer les cavités nasales à l’aide d’une solution à base d’eau salée (Jala Neti) ou d’un cathéter (Sutra Neti).

Pratique : – par douche nasale (Jala neti) avec du sérum physiologique ou avec le lota (mini-arrosoir pour le nez), rempli d’eau avec fleur de sel. Si vous n’avez pas de lota, commencez avec des capsules de sérum physiologique (on en trouve à bas prix dans toutes les pharmacies et/ou para-pharmacies). Ouvrez la fiole et introduisez-la dans la narine droite, pressez dessus pour verser le liquide (la moitié de la fiole) dedans, puis bouchez cette narine droite remplie afin d’expirer le liquide par la narine gauche. Faites de même de l’autre côté.

– par une sonde ou un cathéter (Sutra neti) qui permet le nettoyage et le massage des parois nasales en faisant passer celui-ci d’une narine à la bouche. Attention à utiliser un cathéter propre, que vous pouvez humidifié, puis enfoncez dans une narine puis récupérer l’autre bout en fond de gorge et ensuite en saisissant chaque côté du cathéter, faites des petits mouvements de va-et-viens. Faites de même de l’autre côté.

5 – SWARA YOGA

Hérité de la culture tantrique et longtemps caché, le Swara Yoga prend en considération l’observation des flux respiratoires dans les deux narines en lien avec son état mental, puis le travail sur ces flux à travers des techniques respiratoires.

Pour faire rapide :
1 – notre cerveau est composé de deux hémisphères aux rôles distincts, le gauche est l’actif (prana, force vitale pour le yoga) et le droit le réceptif (chitta le mental)
2 – les hémisphères de notre cerveau sont reliés « en tir croisé » à chacun des côté de notre corps : notre hémisphère gauche est relié au côté droit du corps, et donc à notre narine droite, vice versa, notre hémisphère droit est relié au côté gauche du corps, et donc à notre narine gauche.
3 – la plupart du temps, nous ne respirons jamais avec la même intensité des deux narines, il y a toujours un flux d’air dominant. Toutes les soixante à quatre-vingt minutes, soit 24 à 18 fois par jour, cette dominante respiratoire change de narine et donc de côté. Important d’ajouter ici que pendant chaque transition, il y a une courte période d’égalité entre les narines.

En fonction de cela, si votre souffle est dominant à droite, vous êtes dans une phase active, si il est dominant à gauche, vous êtes dans une phase réceptive. Vous pouvez ainsi mieux comprendre et donc gérer votre état mental. Il faut juste reconnaitre quelle est la narine dominante.

Pratique :  en bouchant une narine et en expirant, le son émis alors est plus grave sur une narine que sur l’autre : le son grave est la dominante dû au conduit plus ouvert, l’aigu est dû au conduit plus fermé. Vous pouvez aussi expirer sur votre main ou un de vos doigts.

Ces cinq rituels ne me prennent que trois à huit minutes chaque matin et me garantissent sur le long terme des effets dont les bienfaits ne sont plus à prouver. Essayez-les sur une période d’un mois avec une constance quotidienne et vous verrez ! 

Ensuite je vais manger, puis me doucher, avant de filer retrouver mes élèves en classe – youpi ! 🙂 Namasté  

Publicités